Initiateur TM 2020

Compte-rendu du Stage Initiateur TM

Compte-rendu du Stage Initiateur TM

La Bérarde, samedi 27 juin - vendredi 3 juillet 2020

Encadrement :
Paul Bonhomme (guide)
Charlie Van der Elst (cadre fédéral et responsable du stage)
Georges Salières (cadre fédéral)

Participants :
CAF Paris
Annelise (initiateur TM validé)
Benoît (initiateur TM validé)
Fabrice (initiateur TM validé)
Jérémy (initiateur TM validé)
Alex (UV1 validé)
CAF Villefranche-sur-Saône
Hugo (initiateur TM validé)
Patrick (initiateur TM validé)
CAF Lyon Croix-Rousse
Laurence (candidate à l'UV1)

J1 – Samedi 27 juin

Tour de table au chalet de la Bérarde
Présentation des participants et des attentes de chacun avant de finaliser les sacs puis de partir vers le refuge du Soreiller, situé sous la superbe aiguille de la Dibona.

École de rocher – assurage en mouvement
Première rencontre avec le quadriptyque de Paul qui sera illustré tout au long du stage :
1- Sécurité
2- Pieds
3- Corde
4- Outils

Pour cette progression en terrain rocheux, nous réfléchissons aux différents types d’encordement (anneaux de buste courts ou longs, avec ou sans nœud d’arrêt ou cabestan...) ainsi qu’à la manière de tenir son second (clé, anneaux autour de la paume et pas des doigts, avec une deuxième main près du torse…). Particulièrement pédagogue, Paul nous incitera tout au long du stage à réfléchir, sous réserve d’être en sécurité, à l’option nous semblant la plus appropriée (il n’y a pas LA solution).

Il est plus facile de gérer un déséquilibre plutôt qu’une chute.

J2 – Dimanche 28 juin

Course :
Arête Sud de l’Aiguille centrale du Soreiller depuis la Brèche des Clochetons (PD)
https://www.camptocamp.org/routes/54235/fr/aiguille-centrale-du-soreiller-arete-s

Cette course a permis de travailler la gestion de la longueur de la corde.

École de rocher – coinceurs
Repérer si possible la zone école afin de minimiser les risques.

J3 – Lundi 29 juin

École de neige (1)
Cramponnage
Test du bon serrage en essayant de bouger la tige des crampons.
Orientation des crampons vers l’aval plutôt que de travers (illustration de la différence de stabilité en se plaçant sur un rocher).
Cramponner au maximum sur les 10 pointes.

Jeu : course par équipes de cramponnage/décramponnage.

Encordement
Corde toujours vers l’aval pour éviter de vriller.

Progression sur neige
Gestion de la glissade en encordement court.
Tailler des marches et bien planter son piolet si la pente devient raide.

Jeu : course en équipes sur un parcours balisé (montées en diagonale, traversée, descente droit dans la pente). But : désinhiber la chute.

Descente à la Bérarde

J4 – Mardi 30 juin

Monté au refuge de la Pilatte puis école de glace

Ateliers glace :
1- Encordement sur glacier : 10-15 mètres, nœuds optionnels.
2- Progression en pente raide : assuré en moulinette, crampons orientés vers le bas, 10 pointes plantées (ça chauffe les cuisses).
3- Progression latérale le long d'une ligne de vie, crampons orientés vers le bas, 10 pointes plantées.
4- Progression 2 pointes pour les pentes les plus fortes :
    a - Escalade
    b - Désescalade
    c - Avec ou sans piolet

Mouflage :
1- Mariner simple
2- Mariner double
3- Mouflage "Paul Bonhomme" pour lequel la cordelette est fixée sur le sauveteur. Assuré, il utilise le poids de son corps et peut s'approcher de la crevasse pour communiquer.

J5 – Mercredi 1er juillet

Course :
Arête Nord-Est du Gioberney (PD+)
https://www.camptocamp.org/routes/54344/fr/mont-gioberney-arete-ne

Départ à 5h45 pour cette course relativement courte alternant neige et rocher. Les horaires sont tenus et nous enchaînons avec les derniers ateliers « neige ».

École de neige (2)
Pour des raisons de sécurité, les ateliers seront réalisés sans crampons.

Enrayer une chute
Sans piolet

1- Si tête en bas, rester sur le dos mais remettre la tête vers le haut.
2- Technique du « chat ». Une fois sur le ventre, en maintenant les pieds levés afin de ne pas être « éjecté » par les crampons qui se planteraient, se dresser sur ses mains et ses genoux.
Avec piolet
1- Coiffer la panne du piolet afin d’éviter de se blesser.
2- Saisir l’autre extrémité du piolet.
3- Se retourner en appuyant sur le piolet au niveau du torse (risque d’arrachement si le piolet est plus haut).

Chute d’un membre de la cordée avec plusieurs mètres d’élan (prévoir une zone dégagée pour l’exercice).

Corps mort
Le champignon de neige est à proscrire en raison du risque de cisaillement par la corde (pour illustration voir page 41 de « Raide vivant » par P. Bonhomme, Ed. Paulsen 2020).
1- Creuser un sillon depuis l’emplacement du corps mort afin de passer une sangle. Ceci évitera l’arrachement du corps mort.
2- Enterrer le corps mort (piolet en travers de la pente, rocher, planchette…).
3- Tasser avec la neige en amont de l’ancrage.

J6 – Jeudi 2 juillet

Course :
Arête NNW de la pointe des Bœufs Rouges (PD)
https://www.camptocamp.org/routes/155768/fr/pointe-des-b-ufs-rouges-arete-nnw

Lors de la préparation de la course, plusieurs points de décision ont été définis afin d’adapter la course aux conditions (plan A: la traversée, plan B: la voie normale, plan C: les pointes de la Pilatte). Le rythme du groupe étant bon et la météo avec nous, le plan A s’offre à nous. Cette course nous offre un superbe panorama et l’occasion de mettre en pratique tout ce qui a été vu au cours du stage.
- Progression en neige raide à la montée et à la descente.
- Progression en rocher avec recherche d’itinéraire et quelques pas grimpants.
En plus on s'offre une heure d'avance sur le topo Constant qui annonce 9h pour cette course et que l'on fera en 8 à 11 !

J7 – Vendredi 3 juillet

Descente sur la Bérarde puis débriefing individuel et collectif.

Un grand merci à Paul, Charlie et Georges pour cet excellent stage dans une ambiance studieuse mais toujours bienveillante et détendue.

COMITE REGIONAL ILE DE FRANCE
5 rue Campagne Première
75014  PARIS
Rechercher